mercredi 21 mai 2014

NOTRE-DAME de la MER (BL D60544)

Type : canot à misaine et tapecul (bourcet-malet, ou flobart)

Gréement : 2 mât en 1 seule  partie chacun ; 2 voiles au tiers ; foc sur bout-dehors


Matériaux : coque  en bois (chêne) ; mâts  en bois.
Date et lieu de lancement :  2008 à Wissant, par l'association des 2 caps
Utilisation initiale : réplique de bateau de pêche du Pas de Calais
Dernière nationalité connue : française
Dernier port d'attache connu : Wissant (Pas-de-Calais, entre Boulogne et Calais)

Dernière utilisation connue : Voilier  de promenade associatif
 
Signification du nom : Notre-Dame de la Mer : Les pêcheurs mettaient souvent leur bateau sous la protection de la Vierge Marie

Longueur hors-tout :   m
Longueur de la coque : 5,5 m
Longueur à la flottaison :  m 
Largeur maximale : 2,45 m
Tirant d'eau maximal : m
Tirant d'air :  5,5 m
Déplacement :  t.
Surface maxi de voilure : 26  m² 

État : récent, bien entretenu
Avant : étrave presque verticale ; long bout-dehors.
Arrière : à tableau presque vertical ;  barre franche ; long bout-dehors (queue de malet)
Coque : noire et verte ; moustache blanche ; immatriculation BL D60544.


Superstructures : aucune ; bateau non ponté.
  Notre-Dame de la mer est une réplique de flobart. Ce type de bateau, caractéristique des côtes de la Manche (Seine maritime, Somme, Pas de Calais) étaien remontés sen haut de la plage à chaque retour de pêche. Souvent, faute de cheval, ils étaient halés sur la plage par les marins et leurs femmes .
  Certains flobarts pratiquaient encore la pêche, motorisés et sans voiles à la fin du XXème siècle; certains d'entre eux, retournés, servent de cabanes. Ils ont été remplacés par des bateaux en alu ou en polyester, plus pratiques et fortement motorisés, et ce sont des tracteurs qui les remorquent en haut de la plage. le nom a cependant été conservé

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire