vendredi 5 avril 2019

RÊVE BLEU

Type : Cotre à corne .

Gréement : 1 mât en 1 seule  partie (à pible)  ;  une grand- voile à corne ; 1 foc sur bout-dehors ; voiles banches
Matériaux : bois
Date et lieu de lancement : 1972 à Ploudalmézeau par le chantier Riou
Autres noms  :
Utilisation initiale : bateau de pêche (coquillier)

Dernière nationalité connue : française
Port d'attache : ?
( Morbihan)
Utilisation : voilier de pêche-promenade.

Signification du nom : Rêve bleu: bleu comme la mer dans le Golfe du Morbihan
   
Longueur hors-tout :  m
Longueur de la coque : 5,8 m
Longueur à la flottaison :  m 
Largeur maximale :  m
Tirant d'eau maximal : m
Tirant d'air :
Déplacement : t.
Surface maxi de voilure :  m² 
 État : bien entretenu.
Avant : étrave verticale
Arrière : tableau presque vertical, barre franche ; safran à aiguillots et fémelots.


Coque : blanche, préceinte bleue.
 
Superstructures : bateau non ponté.

   Rêve bleu est un ancien coquillier construit dans le Nord Finistère..Il navigue actuellement dans le Golfe du Morbihan et était présent à la semaine du Golfe 2017.

PLIJADOUR

Type : Cotre à corne houari

Gréement : 1 mât en 1 seule  partie (à pible)  ;  une grand- voile à corne ; 1 foc sur bout-dehors ; voiles rouges
Matériaux : Coque en polyester ; pont et rouf partiellement en bois
Date et lieu de lancement : 1980, à Dorchester (Angleterre) par Saltern boats.
Autres noms  :
Utilisation initiale :
Dernière nationalité connue : française
Port d'attache : Locmariaquer 
(Morbihan)
Utilisation : voilier de pêche-promenade.

Signification du nom : Plijadour : signifie plaisir, en breton ; s'écrit normalement plijadur, mais dour signifie eau...il y a donc sans doute un jeu de mots.
   
Longueur hors-tout :  m
Longueur de la coque : 5,8 m
Longueur à la flottaison :  m 
Largeur maximale : 2,2 m
Tirant d'eau maximal : 1,1 m
Tirant d'air :
Déplacement : t.
Surface maxi de voilure :  m² 
 État : bien entretenu.
Avant : étrave verticale
Arrière : tableau presque vertical, barre franche. 


Coque : gris clair, lisse  en bois
 
Superstructures :  rouf bas, cockpit.

   Plijadour a été construit en Angleterre en 1980. C'est un bateau moderne en polyester, de la série Memory 19,  mais en partie copié sur les canots de pêche de Brightlingsea (Essex).Basé à Locmariaquer, à l'entrée du Golfe du Morbihan, il est inscrit à la Semaine du Golfe 2019, après avoir participé à l'édition 2017.

jeudi 4 avril 2019

TWEE GEBRODERS (SM ET3041)

Type : Cotre à corne, tjalk.

Gréement : mât en 1 seule  partie (à pible) ;  une grand-voile à corne et un flèche ; un foc, une trinquette ;  bout-dehors.


Matériaux : coque  en fer riveté ; mât en fer
Date et lieu de lancement :  189ç à Hasselt, au Nord de la Belgique.
Utilisation initiale : péniche de transport (tjalk)
Dernière nationalité connue : française
Dernier port d'attache connu : Guipry-Messac (Ile et Vilaine, sur la Vilaine)

Dernière utilisation connue : Voilier de promenade et de croisière (privé)
 
Signification du nom : Twee Gebroders, en néerlandais, signifie Deux Frères.

Longueur hors-tout :  m
Longueur de la coque : 20 m
Longueur à la flottaison :  m 
Largeur maximale :  m
Tirant d'eau maximal :  m
Tirant d'air :  m
Déplacement : 42 t.
Surface maxi de voilure :  m² 

État : restauré, bien entretenu

Avant : étrave  ronde, caractéristique ;  bout-dehors.

Arrière : rond, à voûte ;  barre franche. 

Coque : Bleue  ; auparavant, orange  ;naguère, noire et pavois vert ; dérives latérales. 
Superstructures :  rouf

    Twee gebroders, lancé en 1899 dans la région de Hasselt (nord de la Belgique) était une péniche (tjalk) comme il y en avait en très grand nombre aux Pays-Bas et en Belgique
    Pas d'autres renseignements sur ce bateau privé qui participe parfois aux fêtes maritimes de Brest et de Douarnenez.
  .
     Il existe encore de nombreux tjalks comparables aux Pays-Bas ; en Bretagne, on peut rencontrer quelques autres unités, notamment Het Leven, qui navigue dans la région de l'embouchure de la Vilaine, du Golfe du Morbihan et en Loire Atlantique, ainsi que sur la Vilaine fluviale, Korriganez et De Vrouwe Cornelia.

ALVA

Type : cotre à corne

Gréement : 1 mât en 1 seule  partie (à pible)  ;  une grand- voile à corne ; 1 foc sur bout-dehors ; 1 trinquette; voiles blanches

Matériaux : Bois (charpente en chêne, bordés en pitch pin)
Date et lieu de lancement : 2011 à Restronguet (rade de Falmouth, Cornwall), au chantier Ben Harris and Co ; architecte Paul Garside.
Autres noms  :
Utilisation initiale : réplique de cotre pilote cornouaillais (Falmouth quay punt)

Dernière nationalité connue : britannique ?
Port d'attache : ?

Utilisation : voilier de promenade et de  croisière.

Signification du nom : Alva :  ?
   
Longueur hors-tout : 12,8 m
Longueur de la coque : 9 m
Longueur à la flottaison :  m 
Largeur maximale : m
Tirant d'eau maximal :  m
Tirant d'air :
Déplacement : t.
Surface maxi de voilure :  m² 
 État :presque neuf, restauré après un échouement.
Avant : étrave verticale, arrondie. 
 
Arrière : tableau presque vertical, barre franche. 


Coque : blanche ; liston  jaune. 
 
Superstructures :  rouf, cockpit.

   Alva a été construit en 2011. C'est une réplique de cotre de Falmouth (Falmouth quay punt, bateau qui faisait la liaison entre les navires en attente et le port)  Il a participé à la fête de la Belle Angèle, à Pont-Aven, en 2018.

MONA



Gréement : 1 mât en 1 seule  partie (à pible)  ;  une grand- voile à corne ; 1 foc sur bout-dehors ; 1 trinquette; voiles blanches

Matériaux : Bois
Date et lieu de lancement : 1929 à Marseille.
Autres noms  :
Utilisation initiale : cotre pilote
Dernière nationalité connue : française
Port d'attache : Sarzeau
(Morbihan)
Utilisation : voilier de promenade et de petite croisière.

Signification du nom : Mona : Un prénom féminin ?
   
Longueur hors-tout :   m
Longueur de la coque : 9 m
Longueur à la flottaison :  m 
Largeur maximale : 3,5 m
Tirant d'eau maximal : 1,4 m
Tirant d'air :
Déplacement : t.
Surface maxi de voilure :  m² 
 État : restauré, bien entretenu
Avant : étrave inclinée, arrondie. 

Arrière : tableau incliné, barre franche. 


Coque : blanche ; liston et lisse de pavois jaunes. 
 
Superstructures :  rouf, cockpit.

   Mona a été construit en 1929 pour servir de pilote au port de Marseille. Pas de renseignements sur son histoire, pour l'instant. Son propriétaire actuel fait partie de l'association des Vieilles Voiles de Rhuys, de Sarzeau, qui l'entretient et le fait naviguer. Présent à la Semaine du golfe 2017, il est inscrit à l'édition 2019. Il participait également à la fête de la Belle Angèle, à Pont-Aven, en 2018.
 
 

mercredi 3 avril 2019

AR WOALADENN (CC 3888455)

Type : Canot à misaine.

Gréement : 1 mât en 1 seule  partie (à pible)  ;  une grand-voile au tiers, rouge.

Matériaux : Bois
Date et lieu de lancement : 1963, au chantier Le Gall, à Pont l'Abbé.
Autres noms  :
Utilisation initiale : pêche - plaisance
Dernière nationalité connue : française
Port d'attache : La Forêt-Fouesnant
(Finistère sud)
Utilisation : voilier de pêche et de promenade.

Signification du nom : Ar Woaladen ? Le mot breton qui se rapproche le plus est peut-être gwalc'hadenn, qui signifie averse, ondée. A vérifier !
   
Longueur hors-tout : 7,2  m
Longueur de la coque : 7,2 m
Longueur à la flottaison :  m 
Largeur maximale : 2,5  m
Tirant d'eau maximal :  m
Tirant d'air : 8 m
Déplacement : 3 t.
Surface maxi de voilure :
35 m² 
État : bien entretenu
Avant : étrave arrondie. 

Arrière : tableau incliné, barre franche. 



Coque : blanche. ; préceinte rouge 
 
Superstructures :  aucune, bateau non ponté..

   Ar Woaladen a été construit en 1963 pour la plaisance, selon les gabarits des canots de pêche bigoudens. Il fait partie de l'association La Misaine, du Finistère sud, depuis sa création, en 1984.