mercredi 21 août 2019

AGNES OF SCILLY

Type : Cotre à corne
Agnes à Douarnenez en 2018


 





Agnes en 2014 à Temps-fête Douarnenez




Gréement : mât en 2 parties ;  une grand- voile à corne, un flèche ; 2 focs, une trinquette 
 


Matériaux : coque et  pont en bois (chêne) ; mât en bois.
Date et lieu de lancement :  2003, au chantier Working Sail à Gweek,  en Cornouailles anglaise ; architecte Luke Powell.
Autres noms  : aucun
Utilisation initiale : voilier de plaisance ; réplique de cotre pilote des Scilly, de 1841
Dernière nationalité connue : britannique
Dernier port d'attache connu : Gweek, Cornouailles
Dernière utilisation connue : Voilier  de croisière, charter.

Signification du nom : Agnes : un prénom féminin ; le cotre de 1841 qui a servi de modèle portait ce nom. Une des îles principales des Scilly s'appelle aussi Sainte Agnes.

Longueur hors-tout :  m
Longueur de la coque : 14 m
Longueur à la flottaison : m 
Largeur maximale : 3,8 m
Tirant d'eau maximal : 2,5 m
Tirant d'air : m
Déplacement : 26 t.
Surface maxi de voilure :  m² 

État : récent, bien entretenu.

Avant : étrave presque verticale ;  bout-dehors.

 
Agnes à Douarnenez en 2016

Agnes à Looe en 2007
Arrière : tableau décoré, portant les mentions "Agnes Isles Scilly"; pavois ajouré  ; barre franche. 

 
Coque : noire, ligne verte ; naguère gris-bleu clair, pavois gris-bleu foncé ; puis bleu plus foncé, parfois bleu-vert très foncé. Pavois vert côté intérieur. 


Superstructures : très discrètes.
     
   Agnes est la réplique d'un cotre pilote qui avait été lancé aux Scilly en 1841. Il fait partie d'une série de voiliers comparables mais pas identiques, de tailles différentes, tous très élégants et performants. Le premier, et plus petit de la série, est Eve of St Maves. Il a été lancé en 1997. Ont suivi Lizzie-May, Agnes, Hesper, Ezra, Tallulah (2008) et Amelie-Rose (2009). Le huitième bateau , Freya, été lancé en 2012. Agnes est, pour l'instant, le plus grand de la série , mais un cotre de 20 m va bientôt être lancé et devrait naviguer en 2020 ; son nom est Pellew.
      Après avoir traversé l'Atlantique, Agnes effectue des croisières en charter sur la côte sud de l'Angleterre et vient fréquemment en Bretagne. Le cotre participe à de nombreux rassemblements de voiliers traditionnels. Il sert aussi de bateau de démonstration pour le chantier Working sail, qui l'a conservée t de bateau prsonnel pour son patron, Luke Powell.

mardi 13 août 2019

UNITY OF LYNN


Type : Cotre à corne. 


Photo récente d'Unity (semaine du golfe du morbihan 2015)


Gréement : Mât en 1 seule partie (à pible) ; Grand- voile à corne marron, flèche blanc ; un foc blanc et une trinquette  marron.
 
Matériaux : coque  et pont en bois  ; mât en bois.
Date et lieu de lancement : 1906 en Angleterre, (chantier Gostelow à Kings Lynn, Norfolk)
Autres noms  : aucun
Utilisation initiale : smack (bateau pêchant la crevette au chalut).
Dernière nationalité connue : française.
Port d'attache : Auray-Saint-Goustan, Morbihan (naguère  rivière de Tréguier (Côtes d'Armor).
Utilisation : Voilier de croisière et de promenade  privé.
Signification du nom : Unity of Lynn : Le bateau, appelé familièrement Unity, a 2 "sister-ship" : Perseverance et Providence, qui ne naviguent plus mais sont conservés dans un musée de Grimsby (port situé au nord de Kings Lynn, sur la rivière Humber). A ne pas confondre avec Unity, réplique de cotre pilote cornouaillais à coque noire, qu'on rencontre quii dans les rassemblements bretons.

Longueur hors-tout :  m
Longueur de la coque : 12 m
Longueur à la flottaison : 10 m 
Largeur maximale : 3,1 m
Tirant d'eau maximal : 1,2 m
Tirant d'air :  13 m
Déplacement :  10 t.
Surface maxi de voilure :  65 m² 

État :  restauré, (les dernières fois en 1995 et 2012) ; bien entretenu.
Avant : étrave  verticale ; long bout-dehors. 

Arrière : voûte et tableau très inclinés ; barre franche. franc-bord très réduit.
 
Coque : naguère, avant la restauration, blanche et vert foncé. pavois très bas, vert foncé. Désormais gris clair, à pavois rouge.
Unity en rade de Brest (Brest 2008)

Unity à Saint-Goustan (le port d'Auray) durant la semaine du Golfe du Morbihan 2015

Superstructures :aucune.

  Unity of Lynn est un ancien smack de l'est de l'Angleterre. Ce petit bateau de pêche aux lignes particulièrement élégantes recherchait les crevettes grises au chalut à perche sur les fonds sableux du Wash, vaste baie peu profonde au nord du Norfolk.2 hommes suffisaient pour effectuer cete pêche.Le voilier a été restauré plusieurs fois, notamment en Angleterre en 1995. Vers 1998, il a été acheté par des médecins qui l'ont ramené en rade de Brest ;  puis, en 2004 par une jeune Française, Delphine Garcin, qui l'a basé sur la rivière de Tréguier et a participé à des rassemblements de voiliers, notamment à Brest 2008, où nous avons pu l'admirer et le photographier. Il vient d'être restauré à Paimpol et est désormais basé au port d'Auray - Saint Goustan, où il a rejoint l'Indomptable. Son patron est Franck Renault.  Un cadre idyllique pour les bateaux traditionnels. Il participe, bien sûr, à chaque Semaine du Golfe depuis 2015.

vendredi 5 avril 2019

RÊVE BLEU

Type : Cotre à corne .

Gréement : 1 mât en 1 seule  partie (à pible)  ;  une grand- voile à corne ; 1 foc sur bout-dehors ; voiles banches
Matériaux : bois
Date et lieu de lancement : 1972 à Ploudalmézeau par le chantier Riou
Autres noms  :
Utilisation initiale : bateau de pêche (coquillier)

Dernière nationalité connue : française
Port d'attache : ?
( Morbihan)
Utilisation : voilier de pêche-promenade.

Signification du nom : Rêve bleu: bleu comme la mer dans le Golfe du Morbihan
   
Longueur hors-tout :  m
Longueur de la coque : 5,8 m
Longueur à la flottaison :  m 
Largeur maximale :  m
Tirant d'eau maximal : m
Tirant d'air :
Déplacement : t.
Surface maxi de voilure :  m² 
 État : bien entretenu.
Avant : étrave verticale
Arrière : tableau presque vertical, barre franche ; safran à aiguillots et fémelots.


Coque : blanche, préceinte bleue.
 
Superstructures : bateau non ponté.

   Rêve bleu est un ancien coquillier construit dans le Nord Finistère..Il navigue actuellement dans le Golfe du Morbihan et était présent à la semaine du Golfe 2017.

PLIJADOUR

Type : Cotre à corne houari

Gréement : 1 mât en 1 seule  partie (à pible)  ;  une grand- voile à corne ; 1 foc sur bout-dehors ; voiles rouges
Matériaux : Coque en polyester ; pont et rouf partiellement en bois
Date et lieu de lancement : 1980, à Dorchester (Angleterre) par Saltern boats.
Autres noms  :
Utilisation initiale :
Dernière nationalité connue : française
Port d'attache : Locmariaquer 
(Morbihan)
Utilisation : voilier de pêche-promenade.

Signification du nom : Plijadour : signifie plaisir, en breton ; s'écrit normalement plijadur, mais dour signifie eau...il y a donc sans doute un jeu de mots.
   
Longueur hors-tout :  m
Longueur de la coque : 5,8 m
Longueur à la flottaison :  m 
Largeur maximale : 2,2 m
Tirant d'eau maximal : 1,1 m
Tirant d'air :
Déplacement : t.
Surface maxi de voilure :  m² 
 État : bien entretenu.
Avant : étrave verticale
Arrière : tableau presque vertical, barre franche. 


Coque : gris clair, lisse  en bois
 
Superstructures :  rouf bas, cockpit.

   Plijadour a été construit en Angleterre en 1980. C'est un bateau moderne en polyester, de la série Memory 19,  mais en partie copié sur les canots de pêche de Brightlingsea (Essex).Basé à Locmariaquer, à l'entrée du Golfe du Morbihan, il est inscrit à la Semaine du Golfe 2019, après avoir participé à l'édition 2017.

jeudi 4 avril 2019

TWEE GEBRODERS (SM ET3041)

Type : Cotre à corne, tjalk.

Gréement : mât en 1 seule  partie (à pible) ;  une grand-voile à corne et un flèche ; un foc, une trinquette ;  bout-dehors.


Matériaux : coque  en fer riveté ; mât en fer
Date et lieu de lancement :  189ç à Hasselt, au Nord de la Belgique.
Utilisation initiale : péniche de transport (tjalk)
Dernière nationalité connue : française
Dernier port d'attache connu : Guipry-Messac (Ile et Vilaine, sur la Vilaine)

Dernière utilisation connue : Voilier de promenade et de croisière (privé)
 
Signification du nom : Twee Gebroders, en néerlandais, signifie Deux Frères.

Longueur hors-tout :  m
Longueur de la coque : 20 m
Longueur à la flottaison :  m 
Largeur maximale :  m
Tirant d'eau maximal :  m
Tirant d'air :  m
Déplacement : 42 t.
Surface maxi de voilure :  m² 

État : restauré, bien entretenu

Avant : étrave  ronde, caractéristique ;  bout-dehors.

Arrière : rond, à voûte ;  barre franche. 

Coque : Bleue  ; auparavant, orange  ;naguère, noire et pavois vert ; dérives latérales. 
Superstructures :  rouf

    Twee gebroders, lancé en 1899 dans la région de Hasselt (nord de la Belgique) était une péniche (tjalk) comme il y en avait en très grand nombre aux Pays-Bas et en Belgique
    Pas d'autres renseignements sur ce bateau privé qui participe parfois aux fêtes maritimes de Brest et de Douarnenez.
  .
     Il existe encore de nombreux tjalks comparables aux Pays-Bas ; en Bretagne, on peut rencontrer quelques autres unités, notamment Het Leven, qui navigue dans la région de l'embouchure de la Vilaine, du Golfe du Morbihan et en Loire Atlantique, ainsi que sur la Vilaine fluviale, Korriganez et De Vrouwe Cornelia.