samedi 27 décembre 2014

MARIQUITA (C1)


Type : Cotre à corne








Gréement : mât en 2  parties ;  une voile à corne, un flèche ;  grand-voile portant le numéro C1. 2 focs, une trinquette ; spis de différentes tailles.


Matériaux : Coque et pont en bois ; mât en bois.
Date et lieu de lancement :  1911, au chantier Fife de Fairlie, en Écosse.
Autres noms  : 
Utilisation initiale : yacht
Dernière nationalité connue : britannique
Dernier port d'attache connu : Glasgow.
Dernière utilisation connue : yacht privé.

Signification du nom : Mariquita est un prénom espagnol ; c'est aussi le nom espagnol de la coccinelle.
Longueur hors-tout :  38,2 m
Longueur de la coque : 29 m
Longueur à la flottaison : 19,2 m 
Largeur maximale : 5,2 m
Tirant d'eau maximal : 3,6 m
Tirant d'air :  m
Déplacement : 79 t.
Surface maxi de voilure : 580 m² au près ; plus de  1000 m² au portant

État : récemment restauré, bien entretenu.
Avant : étrave très élancée ; bout-dehors 




Arrière : voûte très élancée
 
 
Coque : blanche.

Superstructures : discrètes : petit rouf protégeant la descente, clairevoies. une jolie annexe en acajou vernis est placée, retournée, sur le pont et permet de reconnaître Mariquita à coup sûr.
     Mariquita  a été lancé, pour un industriel écossais, en 1911 au chantier Fife de Fairlie, en Écosse. Ce grand cotre aurique en bois a été construit selon les règles 19 m J (ou 19 m R), carctérisée par la lettre C sur la voile.C'est le seul rescapé de cette classe, qui comprenait aussi Octavia, Norada et Corona. 
     Après s'être distingué en régate jusqu'en 1930, le yacht a été abandonné sur une vasière de Pin Mill, près d'Ipswich (Suffolk)., utilisé par périodes comme "house - boat". 
     Redécouvert en 1991, il a été entièrement restauré par le chantier écossais Fairlie Restauration (le successeur des chantiers Fife). Remis à l'eau en 2004, ce magnifique yacht navigue en Méditerranée et participe aux régates classiques .Il est un des plus voiliers les plus élégants et les plus rapides de cette magnifique flotte qu'on appelle la grande classe (Big Class). O, le reconnait facilement au numéro C1 de la grand voile, ainsi qu'au canot retourné sur le pont. L'immense bôme touche fréquemment les vagues au portant. L'étrave n'est pas décorée du fameux dragon qui caractérise la plupart des voiliers construits par Fife.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire