mercredi 3 décembre 2014

OLYMPIAN (P 14)

Type : Cotre à corne.
Gréement : 1 mât en 1 seule partie ;  une grand- voile à corne ; un foc ; pas de bout-dehors ni de flèche. N° de voile : P / 14

Matériaux : coque et  pont en bois  
Date et lieu de lancement : 1913 à Chicago, au bord du lac Michigan, par le chantier Mc Clure  ; dessiné par William Gardner, l'auteur des plans d'Atlantic.

Autres noms  : ?
Utilisation initiale : yacht.
Dernière nationalité connue : française
Port d'attache :
Utilisation : Voilier de promenade et de régate privé.
Signification du nom : Olympian signifie olympique, en français.

Longueur hors-tout :   m
Longueur de la coque : 16,6 m
Longueur à la flottaison : 10,5 m 
Largeur maximale :  m
Tirant d'eau maximal :  m
Tirant d'air :
Déplacement : 12 t.
Surface maxi de voilure :   m² 

État : restauré, bien entretenu
Avant : étrave très élancée ; bout-dehors. 
 
Arrière : voûte très élancée. 
 
 
 
Coque : vert foncé. 

Superstructures : rouf long et bas, vitré

  Olympian a été construit à Chicago en 1913 selon les règles de l'éphémère P Class, dont il ne resterait qu'un seul autre survivant. Il a navigué sur le lac Michigan. Modifié, regréé en voilier bermudien, il a été retrouvé par Bruno Troublé. Le célèbre régatier avait déjà trouvé son propre bateau, Jour de fête, aux USA . Il a racheté Olympian pour le compte d'un Français, Philippe Oddo. Magnifiquement restauré, le cotre a été ramené en France.
   Il a participé pour la première fois en 2014  aux régates en Méditerranée ; l'occasion, lors de cette première participation, de gagner le trophée des centenaires : un nouvel arrivant de qualité : Olympian a reçu également le prix de l'élégance à Imperia : une nouvelle carrière qui commence, à 100 ans, sous les meilleurs auspices...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire