samedi 26 mai 2012

THE LADY ANNE (D 10)


Type : Cotre à corne
Gréement : mât en 1 seule partie ;  une voile à corne, un flèche(un grand ou un petit) ;  grand-voile portant le numéro D10 . 2 focs, une trinquette ; spis de différentes dimensions.


Matériaux :  Charpente en acier ; bordés et pont en bois ; mât en bois.
Date et lieu de lancement :  1912, au chantier Fife de Fairlie, en Écosse 

Autres noms  : ?
Utilisation initiale : yacht
Dernière nationalité connue : ?
Dernier port d'attache connu :
Dernière utilisation connue : yacht privé

Signification du nom : The Lady Anne : plusieurs personnalités britanniques ont porté ce nom. La plus connue est sans doute Anne Boleyn, deuxième femme d'Henry VIII, décapitée sur ordre de celui-ci. Mais est-ce elle qui est à l'origine du nom du voilier ? De nombreux yachts à moteur portent ce nom, ou s'appellent Lady Ann.

Longueur hors-tout :  ? m
Longueur de la coque : 22,9 m
Longueur à la flottaison : 15,2 m 
Largeur maximale : 4,15 m
Tirant d'eau maximal : 3 m
Tirant d'air :  m
Déplacement : 39 t.
Surface maxi de voilure : ? m² au près

État : récemment restauré, bien entretenu.
Avant : étrave très élancée, convexe ; bout-dehors. Le dragon de Fife n'est pas dessiné de chaque côté de l'étrave, contrairement à ce que l'on voit sur la plupart des yachts construits par cet architecte naval.
Arrière : voûte très élancée.
Coque : blanche.
Superstructures : très discrètes :  roufs bas, clairevoies...

     The Lady Anne est un voilier construit par les  chantiers de Fairlie, en 1912, selon la jauge 15 m JI . cette jauge est peu représentée de nos jours ; The Lady Anne a cependant trois frères "jumeaux" : Hispania, yacht lancé en 1909 pour le Roi d'Espagne Alphonse XIII ; et également Tuiga  (1909) et  Mariska (1908, le premier de la série).
   Le yacht  a été restauré aux chantiers Fairlie Restorations en1999. II appartient (ou a appartenu ?) au même propriétaire que la grande goélette à trois mâts Adix.
  Depuis, il navigue  au Royaume-Uni et en Méditerranée, où il participe régulièrement aux régates classiques et court à armes égales avec les trois autres 15 m JI de W. Fife qui existent encore. On distinguera The Lady Anne (D 10) de Mariska (D1), de Tuiga (D3), et de Hispania (D5 / Esp 1), de taille et de silhouette comparable, par leur numéro de voile, par l'absence du dragon Fife sur la coque, et par d'autres menus détails.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire