lundi 27 mai 2013

DREKNOR


Type: Drakkar ou Langskip 


Gréement : Un seul mât ; une  voile carrée portée par une vergue qu'on hisse pour l'établir.
Matériaux : coque  en bois (chêne) ; mât et vergue en bois (douglas).
Date et lieu de lancement : 2008 à Tourlaville, (est de l'agglomération de Cherbourg, dans la Manche)
Autres noms  : aucun
Utilisation initiale : bateau de "plaisance", reconstitution hisstorique
Dernière nationalité connue : française
Port d'attache : Cherbourg (Manche).
 Utilisation : Bateau de promenade associatif, réplique historique participant aux rassemblements de voiliers traditionnels.
Signification du nom : Dreknor : nom formé à partir de drek (pour dragon) et de nor pour Normand.; drakkar est un nom inventé en France au XIXème siècle pour désigner les bateaux vikings, en référence au dragon qui les orne, mais n'a de signification dans aucune langue scandinave
     
Longueur hors-tout :  23,9 m
Longueur de la coque : 23,4 m
Longueur à la flottaison : m 
Largeur maximale : 5,3 m
Tirant d'eau maximal : 0,85 m
Tirant d'air : 15 m
Déplacement : 13,5  t.
Surface maxi de voilure : 120 m² 

État : récent, bien entretenu
Avant :étrave très relevée, représentant la tête et le cou d'un dragon.



 
Arrière : pointu, très relevé, représentant la queue du dragon ; ressemble à l'étrave ; gouvernail très particulier, hors de l'axe du bateau, sur tribord, ressemblant à une rame courte et large, manœuvrée par une barre courte et perpendiculaire à l'axe du bateau.





 
 
Coque : bordés à clins ; bois non peint ; bordage à clins ; extrémité finement  sculptée ; boucliers latéraux (pas toujours portés). Fonds plats. longue quille en chêne doublée par un autre massif de bois servant de support au mât. Les 2 extrémités sont pointues et le bateau est symétrique, l'arrière pouvant servir d'avant.

Superstructures : aucune ; plancher, mais pas de pont étanche ; sièges ou peuvent prendre place les rameurs.

   Dreknor  est une des répliques d'un bateau viking de la première partie du IXème siècle dont les restes ont été découverts à Gokstad, dans la région de Sanderfjord, en Norvège (au SW d'Oslo). La découverte date de 1880. Un autre bateau, un peu plus petit, a été découvert en 1904 dans la même région, à Oseberg ; ils étaient recouverts de tumulus et avaient servi de tombeau. Ils sont actuellement exposés dans un musée qui leur est dédié, à Oslo, avec une reconstitution du bateau de Gokstad. Celle-ci a servi de modèle à la construction de plusieurs répliques navigantes, dont Dreknor, ainsi que le Norvégien Gaia. La première réplique navigante, norvégienne, a  traversé l'Atlantique en 1893 et est aujourd'hui exposée à Chicago. Une autre réplique, Vinland, a traversé 2 fois l'Atlantique ; elle a, hélas, coulé en 2010 en Méditerranée, au large de Sète.

Sur cette photo, Gaia, le Norvégien précède Dreknor à l'entrée du goulet de Brest (arrivée à Brest 2012)

    Ces bateaux, dont la coque est construite à clins, sont des bateaux pontés, mais sans abri. Ce sont des bateaux  à une seule voile, capables de dépasser 10 nœuds au portant ; ils sont également équipés de bancs de nages et de 32 rames, qui leur permet d'avancer (jusqu'à 5 nœuds) lorsque le vent fait défaut.
     Selon l'association, Dreknor serait la réplique la plus fidèle du bateau de Gokstad
    L'association propose des sorties en mer (30 personnes maxi, cotisant à l'association pas d'obligation de ramer)
    Dreknor s'est rendu à l'Armada de Rouen 2008, peu près son lancement, mais il était absent en 2013. Il a participé aux fêtes de Brest et de Douarnenez en 2012 et naviguait souvent avec son homologue norvégien Gaia.
    Aux dernières nouvelles, Dreknor a changé de port d'attache, la ville de Cherbourg demandant à l'association de quitter ses locaux. Il est actuellement basé à Carentan.
2 photos de Dreknor à Carentan lors de la commémoration du D Day, en juin 2014.



      Dreknor est classé bateau d'intérêt patrimonial ( label B I P).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire