mercredi 1 mai 2013

LOCH MONNA (BR 267586)

Type : Cotre à corne  ou sloup.

Gréement : mât en 1 seule  partie (à pible) ; une grand-voile à corne, blanche ; une trinquette blanche ; haut du mât et espars bleus.


Matériaux : coque  en bois ; mât  en bois.
Date et lieu de lancement :  1956 au chantier Tertu du Fret (en rade de Brest, dans la presqu'île de Crozon)
Autres noms  : aucun.
Utilisation initiale :  bateau de pêche (coquillier), sablier.
Dernière nationalité connue : française
Dernier port d'attache connu : Le Tinduff, en Plougastel - Daoulas (rade de Brest), séparé de Logonna par la baie de Daoulas (quartier maritime de Brest)

Dernière utilisation connue : Voilier associatif de promenade.
 
Signification du nom : Loch Monna : Difficile de deviner l'origine de ce nom. Un loch est un lac d'Écosse étroit et profond, mais nous n'avons trouvé aucun loch portant ce nom. D'ailleurs, pourquoi aller si loin ? Un loc'h (avec une apostrophe) est, en breton, un étang saumâtre, en arrière de la dune, communiquant plus ou moins avec la mer. Mais, là non plus, aucun loc'h ne porte ce nom.
    L'explication, en fait, est en rapport avec Logonna, commune située entre la baie de Daoulas et l'estuaire de l'Aulne, en rade de Brest : l'église de Logonna est consacrée à Saint Monna, saint qui aurait débarqué sur la côte sur une barque de pierre comme dans beaucoup de légendes bretonne. Comme l'ermitage d'un saint est dénommé log ou loch, nous y voilà : Logonna viendrait de Loc Monna, l'ermitage de saint Monna et le bateau est tout simplement le bateau de Logonna.

Longueur hors-tout : 10,9 m
Longueur de la coque : 10,9 m
Longueur à la flottaison :  m 
Largeur maximale : 3,7 m
Tirant d'eau maximal :  m
Tirant d'air :  m
Déplacement : 11 t.
Surface maxi de voilure :  m² 

État : restauré, bien entretenu
Avant : étrave  faiblement inclinée ; pas de bout-dehors.

Arrière : à tableau incliné ;  barre franche.
Arrière : à tableau incliné ;  barre franche.
Coque : noire, lisse de pavois bleue, fine ligne blanche au niveau du liston. immatriculation à l'avant  BR 267586 (Le quartier de Brest était désigné autrefois par B, maintenant par BR). Bleu assez clair avec un liston bleu avant la restauration.

Superstructures : Bateau ponté ; portait autrefois, tout à l'arrière, une timonerie cubique, marron et vitrée.
     Loch Monna est un ancien bateau de pêche de la rade de Brest. Lancé en 1956, il était motorisé et le mât était utilisé comme support d'un mât de charge ; il a dragué les coquilles Saint-Jacques et les pétoncles en rade de Brest puis en baie de Saint-Brieuc, jusqu'en 1990 ; Il draguait aussi le maërl. Une timonerie, pratique mais peu esthétique, a été rajoutée en 1974.
       Lors de son départ en retraite, Jean Touraine, son patron (qui l'avait acheté en 1959), l'a vendu comme bateau de plaisance pour éviter sa destruction dans le cadre du plan Mellick. Le bateau reçoit un gréement et des voiles en 2003.
        La dégradation de la coque et du pont, due à l'âge du bateau, nécessitait une restauration complète. Elle a eu lieu en 2011 : la couleur bleue a été remplacée par le noir plus courant sur les coquilliers de la rade de Brest, et la timonerie a été enlevée ; un gréement  et une voilure adaptés ont été également réalisés  Son nouveau patron, Yann Roger, (ancien capitaine de la Recouvrance) a pu participer avec un voilier remis à neuf aux fêtes de Brest 2012. depuis, il propose des sorties en rade de Brest, au départ de Tinduff, souvent en compagnie de la gabare Dahl Mad. Sa capacité est de 14 personnes.
   Loch Monna était présent à la semaine du Golfe du Morbihan 2013 et à temps-fête à Douarnenez ( juillet 2014).

     Dans le numéro 265 du Chasse-Marée (janvier 2015), Yann rend un émouvant hommage à son père, Gérard, décédé fin 2014, qui a commandé des voiliers traditionnels comme ND de Rumengol, la Belle Étoile ou la Nébuleuse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire