samedi 17 mai 2014

C'HOARI WAN DOUR (GV642542)

Type : Misainier
 

Gréement : 1 mât en 1 seule  partie ; une grand-voile à vergue au tiers (misaine) ; possibilité de gréer un tapecul, ce qui en fait un voilier à 2 mâts.


Matériaux :  bois
Date et lieu de lancement : 1984 à  Douarnenez (Finistère), au chantier de l 'Enfer.
Autres noms  : aucun
Utilisation initiale : bateau de pêche-plaisance ; réplique d'un bateau de pêche du Guilvinec.
Dernière nationalité connue : française
Port d'attache : Concarneau
Utilisation : Voilier de promenade et de pêche-plaisance privé.
Signification du nom : C'hoari wan dour : expression bretonne dont nous n'avions pas la traduction exacte ; c'hoari désigne un jeu, dour est l'eau. 
  Un lecteur anonyme nous donne l'explication : c'était le cri de joie que lançaient le pêcheurs lorsqu'ils voyaient les sardines sauter en surface : "elles jouent sur l'eau !"

Longueur hors-tout : 7,5 m
Longueur de la coque : 7,5 m
Longueur à la flottaison :  m 
Largeur maximale :  m
Tirant d'eau maximal :  m
Tirant d'air :  m
Déplacement :  t.
Surface maxi de voilure : 34 m² 

État :  bien entretenu
Avant : étrave peu inclinée ; pas de bout-dehors
Arrière : tableau inclinée ; safran à aiguillots et  fémelots

Coque : noire, ligne verte et jaune. N° d'immatriculation GV 642542 en jaune sur chaque bord. nom inscrit à l'arrière sur bâbord, quartier du Guilvinec sur tribord.

Superstructures : aucune ; bateau creux.

   C'hoari wan dour est issu de la première vague de construction de répliques de voiliers traditionnels des années 1980. C'est un des plus grands misainiers ; ses lignes sont très réussies ;  il est très performant (d'autant plus qu'il peut recevoir une voile supplémentaire : un tapecul). Il est facilement manœuvrable à la godille dans les ports.
  
  Cet adhérent de l'association "La Misaine" de La Forêt-Fouesnant (Finistère) navigue beaucoup et fréquente les rassemblements de Brest, de Douarnenez et bien d'autres.

1 commentaire:

  1. Bonjour,
    C'hoari wan dour était un cri de joie des pecheurs lorsqu'ils apercevaient le poisson "travailler" sur l'eau.
    On peut traduire Ils jouent sur l'eau

    RépondreSupprimer