lundi 14 mars 2016

EMJO (MN 312679)

Type : Cotre ou Sloup ostréicole.


Gréement : Mât en une seule  partie ; grand-voile bleue et foc blanc sur bout-dehors ;
 
Matériaux : coque  et pont en bois  ; mât en bois.
Date et lieu de lancement : 1938  à Marennes, au chantier Bernard.
Utilisation initiale : bateau ostréicole
Autres noms : ?
Dernière nationalité connue : française
Port d'attache : Marennes (Charente-Maritime)
Utilisation : Voilier de promenade et de croisière
 
Signification du nom : Emjo  : ? peut-être les initiales de 2 prénoms, ou d'un prénom composé ?
Longueur hors-tout : m
Longueur de la coque : 9 m
Longueur à la flottaison :  m 
Largeur maximale : 3 m
Tirant d'eau maximal : 0,9  m
Tirant d'air : 10 m
Déplacement :   t.
Surface maxi de voilure : 90  m² 

État : restauré (à partir de 1994) par son propriétaire actuel, bien entretenu
Avant : étrave  presque verticale ; bout-dehors

Arrière : voûte,  tableau incliné ; safran suspendu, barre franche.
Coque : blanche , pavois bleu. Immatriculation sur le pavois, à l'avant, en noir.

Superstructures :bateau ponté, rouf blanc, sans hublot...

    Emjo, lancé juste avant la guerre, n'a pas servi au patron qui l'a fait construire, car il est décédé. Celui qui l'a racheté l'a fait raccourcir. C était un bateau ostréicole, ayant servi à l'exploitation des parcs à huîtres jusqu'en 1992. Le propriétaire actuel l'a restauré à partir de 1994.

 Une série de petits canots, le monotype des Pertuis, a pour prototype, le petit cotre EMJO II, lancé en 2014 en quelque sorte la petite sœur du bateau décrit sur cette fiche. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire