jeudi 5 mai 2011

BERGÈRE DE DOMRÉMY (BR 5929)


Type : Cotre à corne  ou sloup.

Gréement : mât en 1 seule  partie (à pible) ;  une grand-voile à corne et un flèche ; une trinquette.


Matériaux : coque  en bois ; mât  en bois.
Date et lieu de lancement :  1936 au chantier Tertu du fret (en rade de Brest, dans la presqu'île de Crozon)
Autres noms  : aucun.
Utilisation initiale :  bateau de pêche (coquillier), goémonnier, sablier.
Dernière nationalité connue : française
Dernier port d'attache connu : Brest
Dernière utilisation connue : Voilier associatif de promenade.
 
Signification du nom : Bergère de Domrémy est un des surnoms de Jeanne d'Arc, faisant référence à l'activité e son enfance et à son village natal en Lorraine.

Longueur hors-tout :  10,6 m
Longueur de la coque : 10,6 m
Longueur à la flottaison :  m 
Largeur maximale : 4 m
Tirant d'eau maximal : 1,8 m
Tirant d'air : 13 m
Déplacement :  t.
Surface maxi de voilure : m² 

État : restauré, bien entretenu

Avant : étrave  faiblement inclinée ;  pas de bout-dehors.

Arrière : à tableau incliné ;  barre franche.
Coque : noire, pavois bleu, ligne blanche. immatriculation à l'avant : BR 5929.


Superstructures : bateau non ponté.

      La Bergère de Domrémy est un ancien bateau de pêche de la rade de Brest. Lancé en 1936, il a dragué les coquilles Saint-Jacques et les pétoncles, uniquement à la voile, jusqu'en 1953. Lors des périodes d'interdiction de cette pêche, il était utilisé comme goémonnier ou comme sablier. A partir de 1953, les voiles n'ont plus été utilisées et le bateau a continué ses activités au moteur. 
        Acquis en 1972 par l'association An Test, qui possède aussi la gabare Notre-Dame de Rumengol, le bateau a été restauré, regréé en voilier et classé monument historique en 1983. Il est devenu bateau de plaisance et sert aujourd'hui a des sorties et la journée (15 places). Il est utilisé également pour des petites croisières par les membres de l'association, notamment à l'occasion des rassemblements de voiliers. La bergère a été entièrement restaurée en 2002 et mise à l'eau lors du départ de Brest de la course des grands voiliers (juillet 2002).
 
        Il reste encore, en rade de Brest, 5 anciens coquilliers, qui naviguent à la plaisance. C'est un des types de voiliers traditionnels dont il existe le plus d'exemplaires, mais il en a existé plus de 200 !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire