mardi 3 mai 2011

LEENAN HEAD


Type : Cotre à corne ("Zulu"). récemment regréé en dundée, avec tapecul à voile au tiers) voir aussi dans le blog "voiliers à 2 mâts")

Gréement : mât en 1 seule  partie (à pible) ;  une grand-voile à corne et un flèche ; un foc, une trinquette. Un mât de tapecul rajouté récemment (pas encore de photo valable de cette configuration)


Matériaux : coque  en bois ; mât  en bois.
Date et lieu de lancement :  1906 à Banff, en Écosse (sur la mer du Nord, au nord d'Aberdeen)
Autres noms  : ?
Utilisation initiale :  bateau de pêche écossais (drifter : hareng, maquereau au filet dérivant)
Dernière nationalité connue : française
Dernier port d'attache connu : ? (Morbihan)
Dernière utilisation connue : Voilier de croisière privé, charter.
 
Signification du nom : Leenan Head est un cap élevé situé tout au nord de l'Irlande (Eire, comté de Donegal), à une trentaine de km au nord de Derry, sur la rive droite du Lough  Swilly.
   Le type de bateau porte le nom de Zulu. Un nom bien exotique pour un bateau écossais ! En fait, ce sont de jeunes marins qui, au retour de la guerre en Afrique du sud, ont eu l'idée de cette appellation, qui a donc bien un rapport avec le peuple de ce pays éloigné.

Longueur hors-tout :  23 m
Longueur de la coque : 15,2 m
Longueur à la flottaison :  m 
Largeur maximale : 4,5 m
Tirant d'eau maximal : 1,7 m
Tirant d'air :  m
Déplacement :  t.
Surface maxi de voilure : m² 

État : restauré, bien entretenu
Avant : étrave  verticale ; bout-dehors.
 
 
Arrière : pointu ;  barre franche. Certains zulus ont étés barrés par une roue horizontale, ce qui semble un cas exceptionnel et ne devait pas être très pratique.
Coque : noire, pavois blanc depuis 2010 (toute noire auparavant)
 

Superstructures : petit rouf à l'arrière (récent ?). 
      Leenan Head est un ancien bateau de pêche écossais. Il faisait partie de la nombreuse flotte de Zulus, dont il ne reste que quelques exemplaires en état de naviguer. Les Zulus ont 2 extrémités pointues ; les premiers construits avaient des bordés à clins et montraient bien une parenté avec les bateaux scandinaves. Les Zulus plus modernes étaient bordés à franc-bord ; c'est le cas de Leenan Head.
        Après avoir travaillé en Écosse, il a été utilisé à partir de 1930 en Irlande ; il a participé à un programme de développement de la pêche dans ce pays. Puis il a été utilisé comme borneur ( transport  de courrier et de marchandises) sur la côte d'Irlande. Motorisé en 1950, il a terminé sa carrière irlandaise en assurant le service d'Inishbofin. (l'île de la Vache blanche). Vendu à un Français en 1995, il a été restauré à Paimpol et transformé en voilier de croisière. Depuis 2001, le voilier navigue autour de la Bretagne et à travers l'Atlantique, vers les Antilles, et  aussi en Afrique de l'Ouest. Il a participé aux rassemblements de Brest et de Douarnenez, puis a été restauré (2009) au chantier associatif Tramasset à Le Tourne (en Gironde, sur le bord de la Garonne, en amont de Bordeaux). 
    Depuis, Leenan head est retourné aux Antilles et y a proposé des croisières "sur les traces de Barbe Noire". Il était en Casamance début 2011. Il est revenu en France et était présent aux fêtes de Brest et de Douarnenez en 2012. Il fait partie des voiliers traditionnels qui essaient de valoriser le transport de marchandises à la voile, rapportant du chocolat de Grenade et du thé des Açores. Après une remise en état durant l'hiver 2013 -2014, un nouveau voyage lointain  a eu lieu dans les eaux froides de l'Arctique cette fois, vers le Svalbard. 
     Revenu en France et regréé en dundée, il est actuellement en route pour les Antilles (voir dans "voilier à 2 mâts")
     Un récent numéro du Chasse-Marée lui consacre un article.
     Pour en savoir plus sur Leenan head, cliquez sur son site internet (en lien ici)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire