dimanche 27 mars 2011

NAN

Type : Cotre à corne
 
 

Gréement : mât en 2  parties ;  une grand- voile à corne, un flèche ; un foc, une trinquette ; un foc ballon au portant. Numéro de grand-voile : 15


 
Matériaux : Coque et pont en bois ; mât en bois.
Date et lieu de lancement :  1897, au chantier William Fife, à Fairlie, en Écosse.
Autres noms  : Anyway
Utilisation initiale : yacht
Dernière nationalité connue :française
Dernier port d'attache connu : Lorient
Dernière utilisation connue : yacht de croisière, voilier école.

Signification du nom : Nan : C'est une altération du prénom Ann, mais également de nanny, diminutif anglais de grand-mère, et également de nourrice. Il semble que ce nom vienne de l'affection que le premier propriétaire avait pour son ancienne nourrice. En tous cas,  les noms de tous les bateaux qu'il a possédés comprenaient une syllabe "nan" ou "na". Peu d bateaux, en tous cas, ont un nom aussi court.
    On dit parfois Nan of Fife, en référence à son architecte et constructeur.

Longueur hors-tout : 24,95  m
Longueur de la coque : 19,25 m
Longueur à la flottaison : 13,5 m 
Largeur maximale : 2,95 m
Tirant d'eau maximal : 3,5 m
Tirant d'air : 
Déplacement : 20 t.
Surface maxi de voilure : 301 m² au près (528 m² au portant)

État : plusieurs fois restauré, bien entretenu.
Avant : étrave très élancée,  convexe ; bout-dehors.
 

 
 
Arrière : voûte très élancée ; barre franche.
Coque : blanche.

Superstructures : très discrètes :  roufs bas, clairevoies...
     Nan, dessiné par William Fife et construit à Fairlie  en 1890, est un des plus vieux yachts qui naviguent aujourd'hui ; il a un an de plus que Pen Duick !
    Son histoire est peut-être un peu moins compliquée que celle du yacht de Tabarly ; il a peu changé de nom (il s'est quand même fait appeler Anyway dans les années 1960), mais a par contre subi d'importantes modifications. Notamment, il a longtemps été gréé en ketch avec une voilure réduite et une voûte arrière raccourcie. Difficile pour un bateau de durer si longtemps sans changer de propriétaire et sans être abandonné à certains moments : Nan n'a pas fait exception à la règle. Il appartient aujourd'hui à un Français, Philippe Menhinick, qui l'a fait complètement restaurer entre 1999 et 2001. Son grand-père anglais avait déjà été propriétaire du bateau à la fin des années 1940.
     Complètement remis à neuf, Nan fait partie des beaux yachts qui naviguent en Méditerranée et participent aux régates classiques. Il se reconnait, par rapport aux autres plans Fife, par sa longueur intermédiaire entre celle de Tuiga et celle de Pen-Duick, et par son faible franc-bord.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire