dimanche 27 mars 2011

MOONBEAM of FIFE (MOONBEAM III) (88)


Type : Cotre à corne



Gréement : mât en 2  parties ;  une voile à corne, un flèche ;  grand-voile portant le numéro 8.   2 focs, une trinquette ; spi orné du dragon noir de Fife..


Matériaux : Charpente en acier, bordés et pont en bois ; mât en bois.
Date et lieu de lancement :  1903, au chantier Fife de Fairlie, en Écosse
Autres noms  : Eblis
Utilisation initiale : yacht
Dernière nationalité connue : France
Dernier port d'attache connu :Saint-Tropez
Dernière utilisation connue : yacht privé, pouvant être loué en charter.

Signification du nom : Moonbeam  se traduit par rayon de lune. Le yacht partage ce nom avec un autre Moonbeam, plus récent, lancé en 1920 (voile n°8), qui est appelé Moonbeam. On appelle aussi ce dernier  Moonbeam IV, alors que le bateau présenté ici est Moonbeam III.
Longueur hors-tout :  31 m
Longueur de la coque : 24,7 m
Longueur à la flottaison :  m 
Largeur maximale : 4,7 m
Tirant d'eau maximal : 3,65 m
Tirant d'air :  m
Déplacement : 75 t.
Surface maxi de voilure : 430 m² au près ; 790 m² au portant


État : récemment restauré, bien entretenu.
Avant : étrave élancée, convexe ; bout-dehors
Arrière : voûte très élancée ; barre à roue.
 
Coque : blanche.

Superstructures : discrètes : petit rouf (à peine visible de profil) protégeant la descente, clairevoies..

     Moonbeam  a été construit en 1903 ; c'était, à l'origine, un yawl, gouverné par une barre franche, appartenant à un Anglais. Rebaptisé Eblis, il a appartenu à différents propriétaires français ;  il a navigué au départ de Brest pendant un an, puis est passé en Méditerranée. Il a été acheté en 1949 par Felix Amiot, célèbre constructeur de bateaux, qui l'a conservé à sec, à Caen,  pendant plus de 20 ans.
     Il a été restauré et gréé en cotre, en Angleterre, entre 1979 et 1988 ; plus récemment , après un passage au chantier de Monaco Marine (aux marines de  Cogolin), puis chez Fairlie restauration (à Hamble, en Angleterre), il a été quasiment remis à neuf. Il navigue à nouveau depuis 2005 et participe à toutes les régates classiques de Méditerranée, où il fait le spectacle parmi les plus grands. On peut le reconnaître de loin à son numéro 88, qui le distingue de Moonbeam (8), Mariquita (C1) et Tuiga (D3). Au portant, le spi blanc orné du dragon noir de Fife permet de le repérer à coup sûr.
      Moonbeam of Fife était une des vedettes de Brest 2008 et à participé au "vire-vire" au ras des jetées du port de commerce, toutes voiles dehors, rivalisant de beauté avec quelques bateaux de taille comparable comme Nébuleuse, La Cancalaise,  La Recouvrance, Le Renard ou encore Iris.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire