mercredi 24 avril 2013

ORIOLE (NY 11)

Type : Cotre à corne.

Gréement : 1 mât en 1 seule  partie (à  pible) ; une grand- voile à corne ; un foc, une trinquette. Voiles blanches. N° NY 11 sur la grand-voile



Matériaux : coque et  pont en bois  
Date et lieu de lancement : 1905 à Bristol (Rhode Island, USA) par le célèbre Nathaniel Herreshof.
Autres noms  : 
Utilisation initiale : yacht.
Dernière nationalité connue : française, mais pavillon américain.
Port d'attache  ?
Utilisation : Voilier de promenade et de régate privé.

      Signification du nom : Oriole : Les orioles sont des oiseaux américains , vivement colorés (avec du jaune ou de l'orangé), de la famille de ictéridés , bons chanteurs. Leur couleur  rappelle celle du loriot d'Europe (oriolus), mais ce sont des oiseaux assez différents.
    Le même nom est porté par un navire-école de la Marine Canadienne (ketch bermudien de 31 m) ; plus précisément HMSC Oriole.
   
Longueur hors-tout :   m
Longueur de la coque :  13,25 m
Longueur à la flottaison : 9,1 m 
Largeur maximale :  2,65 m
Tirant d'eau maximal : 1,9 m
Tirant d'air :
Déplacement : 8,5 t.
Surface maxi de voilure :  100 m² 

État : restauré, bien entretenu
Avant : étrave très élancée ; bout-dehors.
Arrière : voûte très élancée.
Coque : blanche

Superstructures : rouf allongé

  Oriole est un des représentants de la jauge New York forty  (18 yachts identiques). Découvert sur une vasière en 2003, il a été restauré aux USA, puis amené en France. Une nouvelle restauration a eu lieu en 2011 dans le Morbihan.
  Il appartient au président de la fédération française des yachts de tradition, Jean-Pierre L'Hostis.
On peut le voir lors des régates de Méditerranée, ou en Bretagne ; il était aux fêtes de Brest 2012.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire