vendredi 8 avril 2011

DALH MAD (Br 287018)

Type : Cotre à corne

Gréement : mât en 1 seule  partie (à pible) ; une grand- voile à corne, un flèche ; un foc, une trinquette.

Matériaux : coque et  pont en bois   ; mât  en bois.
Date et lieu de lancement :  1992, sur un quai de Landerneau, dans le Finistère (le modèle a été lancé en 1945, au chantier Jacq de L'Hôpital-Camfrout)
Autres noms  : aucun, mais le bateau qui a servi de modèle s'appelait la Sainte-Anne
Utilisation initiale : voilier de plaisance ; le modèle dont s'inspire ce bateau était un bateau de transport (gabare sablière)
Dernière nationalité connue : française
Dernier port d'attache connu :Plougastel-doulas, port du Tinduff
Dernière utilisation connue : Voilier de croisière et de promenade.

Signification du nom : Dalh Mad  signifie Tiens Bon, en breton. On écrit plutôt dalc'h, en général. C'est plus précisément la devise de la ville de Landerneau
Longueur hors-tout :  17 m
Longueur de la coque : 13,5 m
Longueur à la flottaison : m 
Largeur maximale : 4,65 m
Tirant d'eau maximal : 1,6 m
Tirant d'air :  m
Déplacement : 40 t.
Surface maxi de voilure : 130  m² 

État :récent, bien entretenu

Avant : étrave peu inclinée ; bout-dehors.

Arrière : voûte, tableau très incliné ,
Coque : noire, pavois bleu. 

Superstructures : discrètes (rouf bas).
   
       Dalh Mad est la réplique, lancée en 1992, d'un sablier à voiles (lancé en 1945) qui desservait essentiellement le port de Landerneau, tout au fond de l'estuaire de l'Elorn ; mais elle apportait aussi du sable à Châteaulin. Ces ports lui étaient facilement accessible grâce à son faible tirant d'eau. Le sable était dragué en rade de Brest, ou dans le goulet, sur le banc du Minou (près du phare du Petit Minou). 
       Le bateau, avec 2 marins,  peut embarquer 6 passagers en croisière et 18 en sortie de la journée. Il navigue sur les côtes bretonnes et participe régulièrement aux rassemblements de voiliers traditionnels. Il appartient à une association de Landerneau et a été géré par l'association Gouelia, de Quimper ; celle-ci utilisait aussi Corentin et  La Belle Angèle, mais a disparu. Les bateaux étaient généralement basés à Concarneau.
       Considéré comme inapte au transport des passagers en 2009, Dahl Mad a été restauré ; à nouveau basé à Landerneau et géré par une association, le bateau a fait son grand retour aux tonnerres de Brest et à Douarnenez 2012. Il appartient maintenant à son capitaine, Mael Terry, qui l'exploite pour des sorties avec des classes de mer, mais pratiqque ussi des sorties tous publics en été. Il est basé au port de Tinduff, en presqu'île de Plougastel, comme Loch Monna, avec lequel il navigue souvent;

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire