mercredi 6 avril 2011

MARGUERITE

MARGUERITE
Type : Cotre à corne

Gréement : mât en 2  parties ;  une grand- voile à corne, un flèche ; 2 focs, une trinquette Inscriptions : Cf sur la grand-voie (pour Cardiff), By sur la trinquette (pour Barry)
 


Matériaux : coque et  pont en bois (chêne) ; mât en bois.
Date et lieu de lancement :  1889, au chantier Rowles , à Pill, près de Bristol.
Autres noms  :
Utilisation initiale :  cotre pilote du canal de Bristol
Dernière nationalité connue : britannique
Dernier port d'attache connu :
Dernière utilisation connue : Voilier  de croisière privé.

Signification du nom : Marguerite : un prénom féminin, comme c'est le cas pour les noms de la plupart des cotres pilotes. 
Longueur hors-tout :  m
Longueur de la coque : 16,2 m
Longueur à la flottaison : m 
Largeur maximale : 4,2 m
Tirant d'eau maximal : 2,4 m
Tirant d'air : m
Déplacement :  t.
Surface maxi de voilure :  m² 

État : restauré.
Avant : étrave presque verticale ; bout-dehors.
Arrière : tableau très incliné ; pavois ajouré  ; barre franche.
 


Coque : gris clair , pavois gris foncé

Superstructures : très discrètes.
     Marguerite est un ancien cotre pilote du canal de Bristol, également appelé Marguerite T. Peu de renseignements sur l'histoire de ce voilier, qui a certainement été restauré assez récemment ; il était présent à Brest en 2004, et était en très bon état. Il a pratiqué le pilotage au départ de ports gallois (Cardiff et Barry, notamment), puis beaucoup navigué comme yacht. Ses plans ont inspiré la construction du cotre récent Annabel J.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire